logo_julie_blond_blanc

Mon approche

de l'art thérapie

Une parenthese pour prendre du plaisir, se ressourcer... Aller vers soi.

Qui suis je ?

Depuis toujours attirée par les arts-plastiques et notamment la peinture, je me suis formée à l'art-thérapie au sein de l'Afratapem (Ecole d'art-thérapie de Tours). 

J'accompagne les personnes atteintes d'une maladie (la mucoviscidose, le cancer...) pour leur permettre d'exprimer leur ressenti et leur vécu de la maladie au delà des mots.

Mes interventions ont essentiellement lieu dans les hôpitaux et les institutions spécialisées auprès des patients afin de leur offrir la possibilité de ressentir du plaisir lors d’une pratique artistique valorisante . En lien avec l’équipe pluridisciplinaire, et au regard des objectifs thérapeutiques fixés, j’adapte une stratégie en art-thérapie en lien avec le projet de soin du patient.
L’art-thérapie s’exerce sous l’autorité médicale (chef de service de l’hopital, psychologue…) ou institutionnelle (directeur d’Ehpad…).

  • Ecole d'Art de Douai (2015-2016)
  • Art-thérapeute certifiée par l'Etat (2016-2017)
  • Diplôme universitaire d'art-thérapie de la faculté de médecine de Tours (2017-2018).

C'est quoi ?

L’art-thérapie est une discipline paramédicale, c’est un soin complémentaire dans la prise en charge globale des patients.

Elle permet d’exploiter les potentiels artistiques de personnes en difficulté physique ou psychique comme accompagnement thérapeutique.

A travers des activités personnalisées (peinture, dessin, écriture, modelage, musique, chant…) et en fonction du projet de soin défini,  l’art-thérapeute s’ adapte à chaque patient.  L’objectif est de lui permettre de retrouver l’envie, la force et les moyens de contrer les difficultés liées à sa pénalité (maladie, handicap…). 

L’art-thérapie permet d’accompagner le patient vers une position de sujet pour :
–Devenir acteur de son soin
–Renforcer son autonomie

Par la valorisation du ressenti, de l’élan et de la poussée corporels, elle permet de revigorer la propre considération de soi du patient et son engagement au monde environnant pour améliorer sa qualité de vie.

« L’art-thérapie ne guérit pas mais elle donne l’envie de guérir ou d’un mieux-être »  de Richard Forestier – Le métier d’art-thérapeute, Paris : Éditions Favre, 2014.

Pour qui ?

L’art-thérapie est accessible à tous les âges de la vie pour des personnes confrontées à une difficulté (maladie, handicap…).
La séance est proposée par le médecin, le psychologue et/ou une infirmière.
Les propositions sont personnalisées et adaptées selon les envies et les goûts de chacun.
Aucun prérequis artistique n’est nécessaire.

Comment ?

Dans un climat de confiance et de bienveillance, l’art-thérapeute accompagne le patient, par le biais du processus de création, à passer un moment agréable, à avoir des ressentis positifs afin de prendre du plaisir, voire de diminuer son anxiété face aux soins, d’atténuer la douleur

Les séances sont  individuelles ou collectives (avec l’entourage), et dure de 30 minutes à 1 heure.

Les séances ont lieu lors de la visite de consultation, en chambre, et ce en fonction des soins et des objectifs thérapeutiques définis avec l’équipe soignante.

LE DÉROULEMENT D’UNE SÉANCE : 

Un temps d’accueil permettant de considérer le patient dans « l’ici et le maintenant », ce temps permet de poser les objectifs de la prise en charge en art-thérapie.

Un temps d’activité permettant au patient de s’impliquer corporellement et mentalement dans la production, c’est le temps d’expression.

Un rituel de fin de séance permettant d’évaluer les bienfaits de la séance et de projeter si besoin les prochains objectifs thérapeutiques. Ce temps permet aussi de donner aux plus petits des repères temporels. C’est un temps d’échanges et de projection.